Préparation à l’Entretien Client

L’entretien client est un exercice qui rappelle clairement que NOTRE métier, que VOTRE métier est un métier de services. Vous avez donc cette responsabilité, en tant que consultant, de savoir vous intégrer chez le client, de savoir vous adapter à ses problématiques et de lui apporter, avec la meilleure volonté du monde, une solution à ses besoins identifiés.
L’entretien client est donc la base d’un échange professionnel, d’une collaboration naissante. A vous de convaincre que vous serez «l’Homme de la situation».

Phase I – L’avant entretien :

Pour se mettre en condition, veuillez préparer le «kit» de l’entretien. Pour cela, plusieurs points sont essentiels :
une tenue de circonstance (costume, pantalon, chemise), la 1ere impression compte,
le nécessaire pour la prise de notes,
les questions qui restent sans réponse pour vous mais qui démontrent tout votre intérêt pour le poste, le projet, le client,
et bien sûr, une zest de bonne humeur.

Phase II – L’Entretien :

L’amorce :

Le client démarre généralement l’entretien par une explication du job, du projet, de l’environnement, de l’équipe. A vous de cerner l’important, de montrer tout votre intérêt.
Les infos données sont par exemple : présentation de la société, effectifs, activité, dimension du projet, environnement technologique, outils utilisés, …

Vous devez donc profiter de l’amorce pour :

  • adapter au mieux l’exposition de vos compétences,
  • cibler vos expériences les plus significatives,
  • instaurer un réel échange avec vos interlocuteurs,
  • & évacuer ainsi au maximum la pression de l’entretien.

Votre introduction :

Vous devez vous présenter, alors n’oubliez pas, « je suis Prénom + Nom». Les infos suivantes sont assez évidentes et s’appuient sur votre CV au format NEXTEEM :

  • votre âge, votre diplôme, votre expérience,
  • votre titre (ex : ingénieur développement .Net ou architecte stockage),
  • un résumé de vos compétences (mots clés techniques)
  • & une brève transition pour introduire cette fois, vos expériences professionnelles.

Vos expériences , ou le « principe de l’entonnoir » :
Vous devez garder en mémoire que :

  • vous ne pourrez pas tout dire,
  • il ne faut pas tout dire,
  • il vous faut aller à l’essentiel !

Le Principe de l’entonnoir consiste donc à être de plus en plus précis dans votre explication. On commence ainsi par l’environnement de votre mission, chez qui, dans quelle entité/quelles équipes, ou vous étiez en charge de …
Voilà, vous avez utilisé 20% du temps imparti pour exposer cette expérience.

Maintenant, mode entonnoir, vous allez être plus précis, plus factuel, en donnant une description détaillée de votre mission :

  • les tâches qui vous étaient confiées,
  • l’environnement technique & les outils utilisés,

Tout cela, step by step, en restant concentré, structuré, concret & en répondant bien sûr pertinemment aux questions qui vous seront posées.

Un p’tit entrainement ? Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous accompagner à surmonter toute appréhension sur telle ou telle mission en passant le temps nécessaire pour vous sentir à l’aise en exposant vos expériences.

L’enchainement des missions se travaille aussi & pour cela, nous vous invitons à revenir sur les mots clés de votre mission tout en préparant la transition vers la mission suivante.
L’entonnoir reprend donc sur une nouvelle expérience.

La Conclusion de votre présentation :

Elle est bien sûr la cerise sur le gâteau, le moment où vous pouvez clairement repartir avec un «GO» de démarrage.

Pour la rendre pertinente, insistez sur l’apport de vos compétences, de votre profil dans les équipes du client en s’appuyant sur votre maitrise de certaines technologies, sur votre capacité à transférer les compétences dans l’équipe.
Enfin, pour devancer la question de type «la mission vous intéresse-t-elle?», parlez ouvertement de ce qui vous plait dans le job, de ce que vous estimez pouvoir apprendre de cette mission, de l’émulation d’un tel environnement.

Le sourire, la motivation, la réactivité sont autant d’atouts indéniables – aussi, sachez mêler ces 3 éléments tout au long de l’entretien & particulièrement lors de la conclusion pour que le client reste sur une note des plus positives vous concernant.

Phase III – Les Questions / Réponses :

Les questions sont de 2 natures et demandent clairement de votre/vos interlocuteur(s).
Les questions techniques, qui sont du style :

  • Connaissez-vous telle technologie ?
  • Avez vous utilisé tel ou tel outil ?
  • Que pouvez vous me dire de tel environnement ?

Les questions plus transverses, ressemblent à :

  • Qu’est-ce qui vous a le plus plu et pourquoi ?
  • Donnez nous un exemple de difficulté que vous avez rencontré et expliquez-nous comment vous l’avez gérée.
  • Pour quelle(s) raison(s) avez-vous quitté telle ou telle société ?
  • Quelles sont les qualités qui vous ont été reconnues lors de vos expériences ?
  • Quels sont vos points à améliorer ?
  • Que faîtes-vous en dehors du travail ?
  • Quelle est votre motivation à intégrer cette mission ?

Derniers conseils :

N’oubliez pas, vous n’êtes jamais seul. Vos managers auront pris le soin de travailler votre CV afin qu’il soit pour vous un support fiable et construit pour servir votre argumentaire.
Soyez souriant, ouvert d’esprit. Pensez au non-verbal, à votre tenue sur votre chaise par exemple. 
Evitez ainsi les bras croisés, le regard fuyant, la voix monocorde.

Pensez à rester dynamique, à la fois dans le discours et dans l’attitude. Sachez susciter chez vos interlocuteurs un intérêt certain & montrer vous êtes apte à vous adapter, à monter en compétences.

Vous êtes prêts ? Non, pas encore, passons à l’étape de la Simulation en conditions réelles :) ,  c’est aussi ça NEXTEEM, l’audace de vous accompagner à chaque étape !